Rechercher
  • Aurélie

Chers élèves, méditez !



Ce n’est pas un exercice de plus, ce n’est pas magique, ce n’est pas l’illumination au bout du chemin. C’est un outil pour accéder au moins, au mieux, à soi dans le présent.


Quand je médite, c’est pour me retrouver, c’est pour accéder à la paix qui se trouve à chaque fois au même endroit, à l’intérieur. Malgré les tornades extérieures, malgré les émotions fluctuantes, je médite pour être au centre de l’ouragan.

Plus je médite, plus je parviens plus ou moins facilement à être dans l’oeil du cyclone sans me trouver dispersée après la tempête.

Je suis au centre, je suis le témoin.


L’adolescent trouvera dans la méditation un outil formidable au milieu de ses tempêtes émotionnelles, physiques voire existentielles. L’adolescent questionne le monde, l’autre, son corps et son esprit. Alors, autant expérimenter pour saisir ce qui se passe.


La méditation permet de relever les nombreux défis que l’adolescent rencontre dans sa vie : la relation avec ses proches, avec ses ami(e)s, l’apprentissage de nouvelles connaissances, l’organisation et les périodes d’examens.



Toi, l’adolescent, tu n’es plus un enfant, tu n’es pas encore un adulte, tu es en plein téléchargement. Parfois, cela prend du temps, parfois, il y a des mises à jour non disponibles ! Alors, prends le temps de t’installer en méditation. Assez rapidement, tu te rendras compte que cela t’est bénéfique.


Dans mon expérience professionnelle, je me rends compte d’un changement d’humeur : plus de calme, moins de dispersion. Le sourire est souvent au RDV !


Tu peux pratiquer quand tu le souhaites, où tu veux. Pour ma part, je pratique le matin au réveil là où les ondes de mon cerveau donnent accès à la profondeur de l’état méditatif, les pensées sont moins fréquentes. La régularité de l’exercice permet au corps d’apprendre et de saisir ces états de concentration. En effet, la méditation est avant tout un exercice de concentration. Pendant un laps de temps, je me concentre sur un élément : souvent on se concentre sur la respiration, on l’observe sans la modifier.

Je médite au milieu de journée pour me recentrer, je médite le soir avant de me coucher pour évoquer et ressentir la gratitude.


En classe, tout dépend des groupes, je veille à des temps de retour à soi dans le calme et la concentration. Parfois, de manière explicite, nous pratiquons méditation et/ou yoga. Tout dépend des élèves, du moment de la journée, du groupe classe, de l’intention, ce peut être une visualisation, ou un exercice de yoga. En effet, le yoga vise à mettre le respiration au centre : le souffle guide le mouvement, durant l’exercice nous recherchons à synchroniser respiration et mouvement. Et là c’est un bel exercice de concentration et d’introspection.


Toujours sans jugement.


Il est primordial que la pratique de méditation ou de yoga se fasse sans évaluation. Enfin, un lieu où tout est parfait, il n’y a pas de bonne ou mauvaise méditation, il n’y a ni réussite ni échec. Quel apprentissage pour l’élève et pour le professeur ! Pour ma part, c’est un endroit où je me sens bien, en lien avec moi et avec l’élève.



Il est intéressant de saisir les subtilités des ondes cérébrales. Ceci nous donne accès à une compréhension consciente de notre fonctionnement au quotidien. Nous devenons observateurs et responsables de ce que nous sommes, de ce que nous faisons.


Il existe 5 ondes cérébrales, à elles sont associés des états émotionnels et physiques.

  • Les ondes ALPHA sont lentes. Elles correspondent à un état de relaxation léger, de calme, de bien-être. Quand elles circulent, l’individu est bien présent à lui, à ce qu’il fait. Elles facilitent la créativité et les apprentissages. Les ondes ALPHA permettent de synchroniser le cerveau droit (créatif) et le cerveau gauche (rationnel). Quand vous fermerez les yeux la prochaine fois, prenez conscience que vous vous coupez de 80 % des informations sensorielles qui arrivent à votre cerveau, ainsi vous vous orientez plus facilement vers votre monde intérieur. L’état méditatif peut s’installer, le mental peur faire une pause. Les « yeux ouverts » ça marche aussi, c’est quand vous êtes « dans la lune » !

  • Les ondes BÊTA sont les plus rapides, ce sont celles de l’état de veille quotidien, quand vous êtes en activité, concentré sur ce que vous faites. Le cerveau est essentiellement tourné vers l’extérieur. Cet état de veille diffère selon l’état interne: détendu, ou stressé ce ne sera pas pareil !

  • Les ondes GAMMA permettent la gestion des informations, elles sont encore plus rapides. Les apprentissages et les informations sont intégrés.

  • Les ondes DELTA correspondent à l’état du sommeil profond.

  • Les ondes THÊTA sont celles de la relaxation intense et de la méditation profonde. L’esprit est éveillé. Totalement intériorisé, l’individu est suspendu entre veille et sommeil. L’esprit critique disparaît peu à peu. Cet état est possible sous hypnose par exemple. Autrement deux fois par jour, nous y avons accès, lors du réveil et à l’endormissement.


Quand vous vous sentez fatigué, stressé, vous ne savez plus où donner de la tête, les ondes Bêta sont en action depuis trop longtemps. Comme vous vous lavez les dents chaque jour, de même chaque jour nettoyez votre cerveau, entrez dans le calme, apaisez ces vagues de pensées, ces réflexions constamment tournées soit vers le passé soit vers le futur !


Quand vous vous intériorisez par la méditation, vous permettez à votre cerveau de se régénérer, il retrouve son équilibre et son harmonie.


#yogado #méditationcollègelycée

0 vue

Ganesha Yoga

56 570 Locmiquélic

©2019 par Ganesha Yoga.